Que brule la flamme du communisme

Publié le

En retournant vers la ville, je traverse la Neva sur le Troitski Most, avec une vue imprenable sur le front de rivière et ses lumières. De l'autre côté, pour retourner vers le centre je passe sur le champ de Mars enneigé. Au centre se trouve un feu où quelques passants se réchauffent : c'est la flamme éternelle, en hommage aux victimes de la guerre de 1917 et de la guerre civile. Je regagne le centre, passe sur le metro ligne 1, qui cela dit au passage est la seule remarquable. Autant à Moscou, j'avais été choqué agréablement par la décoration poussée de beaucoup de stations, autant ici sules celles de la première ligne ont été gratifiées de statues et d'effigies, les autres lignes sont beaucoup plus anonymes.
Je repasserai dimanche à St Petersbourg, mais je n'aurai même pas fait un dixième des musées que propose la ville. A défaut j'en aurai tout de même eu un avant goût et demain je quitte les capitales pour découvrir la campagne russe !

Voir le plan

Publié dans Na Zdrovie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Expat_Girl 27/12/2008 15:24

Avec ce morceau, je trouve que tes photos prennent encore une autre dimension...