La nuit est tombée trop vite

Publié le

Mon Garmin eTrex m'emmène un peu sur l'arrière de la ville, près d'un grand viaduc qui relie la colline centrale au Kirchberg, une autre colline où s'est installé un flambant neuf quartier des affaires. Après avoir trouvé un lieu de rituel vaudou, je repars vers le centre ville pour voir avec affolement que tout se met à fermer, même les restaurants !

J'ai été complètement soufflé. Je n'ai jamais vu une ville se vider aussi vite. C'est samedi soir certes, les gens sont surement pressés de rentrer chez eux ou très ponctuel mais j'ai halluciné je dois dire en voyant la vitesse à laquelle c'est allé. A 17h50 je commence à me faire poliment mais proprement refouler de tous les endroits où j'essaie de passer pour me trouver de quoi grignoter et à 18h05 le centre ville est une ville fantôme, d'ailleurs toute la ville est quasi déserte, limite lugubre. Ca se comprend aisément car ça reste une petite ville, mais c'était vraiment une question de minutes et c'est bien la première fois que je vois ça. La peur du loup des Ardennes ?

Epuisé je trouve tout de même un subway ouvert puis un bus pour rentrer vers l'hôtel. J'aurai tout de même le courage d'aller visiter la salle de sport, la piscine et le sauna avant de m'effondrer.
Agrandir le plan

Publié dans Le "luxe" de Benelux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article